COVID-19Docs Voice Originals.Les Doss.Non classé

CoVid 19 au Maroc : Et si l’urgence était ailleurs?

0

29 Cas confirmés. Une mort. une guérison. Un cas autochtone. Phase 2 de la pandémie. Le Maroc essaie d’avoir une marge d’avance et a déjà amorcé les stratégies de confinement, et cloture, hésitant, en fermant les mosquées.

Mais est-ce qu’il n’est pas déjà trop tard ?

Des milliers de vidéos, d’audios whatsapp, de contenu comiques. Des milliers de personnes dévalisant les grandes surfaces, avec des scènes dignes d’une apocalypse now, ou des supermarchés au Vénézuela. Des personnes qui disent texto ” qu’elles n’ont pas peur du corona “, des personnes qui crient au moindre éternuement. Des familles qui restent cloitrées chez elles, d’autres qui commencent déjà à écrire leur testament. Et puis d’autres qui préparent leurs seaux pour aller au bain maure, et qui achètent à leurs enfants l’énième ballon de football pour jouer dans la rue.

Voyez-vous où je veux en venir?

Le Maroc est un pays du tiers-monde. Et c’est un fait. Les Marocains ont investi pendant des années à construire des milliers de mosquées, en pensant que c’est une ” sadaqa jaria ” mais ce retrouvent avec 250 lits de réanimation pour 40 Millions de personnes. Le Maroc est un pays qui a décidé de faire du low-cost dans les hopitaux publics, pour d’autres fins. ET C’EST UN FAIT.

Mais supposons que nous avions assez de lits, plus même que les pays les plus maniaques du Monde, qu’avons-nous oublier de développer? Quesqui pourrait, malgré tous les efforts du monde, créer la catastrophe?

Nous avons oublié de développer notre mentalité.

Car les personnes ayant Facebook, prenant le temps de chercher la vraie information, ne sont qu’une minorité. Nous avons pendant de longues années divertis où je dirais distraits des milliers de marocains et marocaines, sachant à peine lire et écrire, mais ayant accès à toute sortes d’absurdités sur Facebook. Et je remonterai bien avant mais ce serait long et risqué. Nous avons tellement donné du n’importe quoi, des informations de bas niveau qui pouvaient être prises à la légère, qu’actuellement le mot pragmatisme ne figure sur aucun lexique ni dictionnaire du territoire, et qu’il nous faudrait une décénie minimum pour commencer à voir les résultats d’une possible politique de communication saine, honnête et acharnée.

Alors, frères du Royaume, n’est-il pas trop tard? Pouvons nous arrêter l’hémorragie?

Mesures de prévention contre le coronavirus

Previous article

بقى فدارك-باش تحمي راسك…

Next article

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 4 =


Login/Sign up